Vol à l’étalage : Définition, conséquences et solutions pour votre établissement

Le présent dossier vise à offrir une perspective complète et professionnelle sur le vol à l’étalage. Dans ce guide, nous allons explorer en détail les multiples facettes de ce délit. Nous vous expliquerons ses implications légales, les stratégies de prévention contre les voleurs et bien d’autres aspects. Que vous soyez propriétaire d’un magasin ou professionnel de la sécurité, ce dossier vous permettra d’approfondir votre compréhension du phénomène du vol à l’étalage. Si votre magasin a été victime de vol ou que vous souhaitez des informations sur les démarches à suivre, vous êtes au bon endroit.

 

Définition du vol à l’étalage

Vous remarquez un client qui tente de cacher un article de votre magasin sous sa veste. Vous essayez de le confronter. Malheureusement, vous avez déjà commis une erreur. Placer un produit sous ses habits n’est pas un vol aux yeux de la loi. Défini par l’article 331-1 du Code pénal, le vol se caractérise comme une “soustraction frauduleuse de la chose d’autrui”. En d’autres termes, il s’agit d’acquérir frauduleusement un bien appartenant à une autre personne. Cette notion recouvre une pluralité de scénarios. Le vol de particuliers et le vol à l’étalage sont tous les deux définis de la même façon d’un point de vue légal. Ils sont considérés comme des vols.

Donc, tant qu’une personne se situe à l’intérieur de votre magasin, elle n’est pas considérée comme étant coupable de vol. Ce point est également valable quand elle dissimule des produits.

C’est le franchissement de la barrière symbolique de la caisse d’un magasin sans s’acquitter du paiement d’un bien qui constitue un acte passible d’être qualifié de vol à l’étalage. Il ne suffit donc pas de repérer une personne en train de modifier l’étiquette de prix ou de dissimuler un article sous ses vêtements ou dans son sac pour établir le vol à l’étalage. La législation exige ce franchissement de la barrière de la caisse. Cela confère une dimension précise à cette infraction dans un environnement commercial. Bien évidemment, c’est ce qui la rend également assez difficile à gérer. En effet, une fois cette barrière franchie, le voleur pourra être tenté de fuir en courant. Si vous n’avez pas le personnel adapté, vous ne pourrez pas faire face facilement à cette stratégie.

 

La notion de danger imminent

Par ailleurs, l’article 122-7 du même code stipule que l’action entreprise pour prévenir un danger imminent est exemptée de responsabilité pénale, sauf en cas de disproportion entre les moyens utilisés et la gravité de la menace. Ainsi, si cette loi était appliquée à la lettre, alors une personne affamée pourrait voler dans les magasins pour manger. Dans les faits, cet article est rarement invoqué lors des jugements envers les voleurs. Il est également compliqué pour un voleur de le faire valoir.

 

Les conséquences du vol à l’étalage pour les voleurs

Pour les individus pris dans l’engrenage du vol à l’étalage, les conséquences légales peuvent s’avérer bien plus sérieuses qu’ils ne le pensent. Les dispositions du Code pénal encadrent rigoureusement les peines et les amendes associées à ce délit, ainsi que les procédures judiciaires qui en découlent.

En vertu de l’article 311-3 du code pénal, le vol engendre, sur papier, une peine potentielle de trois ans d’emprisonnement assortis d’une amende pouvant atteindre 45 000 €. Toutefois, une nuance importante entre en jeu lorsque la valeur de l’objet dérobé est inférieure à 300 euros. Dans ce cas spécifique, si le voleur restitue l’objet au magasin, une amende forfaitaire peut être envisagée selon l’article 311-3-1 du code pénal. Cette disposition permet de régler le différend plus rapidement avec une amende fixée à 300 euros. C’est une solution contre le vol à l’étalage qui avait pour objectif de répondre à la hausse du phénomène en 2023 pendant la crise inflationnaire. À noter, les peines pour vol à l’étalage sont applicables même si la marchandise a été restituée.

 

La répression du vol à l’étalage dans les faits

En effet, il est rare que les commerçants aillent jusqu’à porter plainte pour un vol de petite valeur. La procédure étant généralement assez longue et de nombreuses affaires classées sans suite. D’autres commerçants ont également perdu foi en la gestion des vols à l’étalage par la police. Ils la jugent inutile et pour cause, les policiers ne prennent pas toujours la peine de se déplacer pour ce type de délit selon eux.

Dans la pratique, les condamnations d’emprisonnement pour vol à l’étalage demeurent relativement rares. Souvent, le parquet opte pour des alternatives aux poursuites. Parmi ces sanctions nous retrouvons : l’avertissement pénal probatoire ou les travaux d’intérêts généraux pour le voleur. Cette approche vise à favoriser une réintégration sociale plutôt qu’une répression sévère. Les peines de prison sont prononcées pour des cas de récidive, de vol aggravé ou de vol d’une quantité importante de produits.

A noter : le vol est en droit français considéré comme un délit (acte interdit par la loi et puni d’une amende et/ou d’une peine d’emprisonnement inférieure à 10 ans). Le délai de prescription pour un vol à l’étalage est donc de 6ans. De manière générale, si vous comptez déposer une plainte pour vol, il est conseillé de le faire rapidement après le délit pour éviter un classement sans suite.

 

Les différents types de vol : le vol simple et le vol aggravé.

Dans la plupart des cas, le vol au détail, le vol à la sauvette, le vol en magasin et le vol à l’étalage sont presque toujours utilisés de manière interchangeable. La réelle différence se fait d’un point de vue de la loi entre le vol simple et le vol aggravé.

 

Le vol simple

Le vol simple est l’acte de s’approprier illicitement des biens appartenant à autrui sans qu’aucune circonstance aggravante ne soit présente. En d’autres termes, il s’agit du vol “standard” où l’auteur subtilise des biens sans que des éléments supplémentaires ne viennent aggraver la gravité de l’infraction. Cette catégorie englobe la plupart des cas de vol courants que l’on peut rencontrer.

 

Le vol aggravé

Le vol aggravé, en revanche, va au-delà du simple vol en incorporant des circonstances spécifiques qui augmentent la gravité de l’infraction. Ces circonstances peuvent varier, mais elles ont toutes pour effet de rendre l’acte de vol encore plus répréhensible aux yeux de la loi. Le Code pénal recense un vaste éventail de circonstances aggravantes (le vol commis par une personne dépositaire de l’autorité publique dans l’exercice de ses fonctions, la dissimulation du visage, la détérioration du magasin, vol en bande organisée, vol ciblant une personne vulnérable…).

Ces circonstances aggravantes contribuent à accroître la sévérité des sanctions légales associées au vol. Voici comment elles se déclinent :

  • Si une seule circonstance aggravante est impliquée, l’auteur encourt une peine maximale de 5 ans de prison et une amende pouvant s’élever jusqu’à 75 000 euros.
  • En présence de deux circonstances aggravantes, la peine maximale est portée à 7 ans de prison et une amende pouvant atteindre 100 000 euros.
  • Lorsque trois circonstances aggravantes sont réunies, l’auteur s’expose à une peine maximale de 10 ans de prison et une amende pouvant aller jusqu’à 150 000 euros.
  • Certaines circonstances aggravantes sont accompagnées de sanctions plus importantes. Le vol avec utilisation d’une arme à feu peut être puni de 150 000 euros d’amende et d’une peine d’emprisonnement de 30 ans.

 

Quels sont vos droits pour lutter contre le vol à l’étalage

Lorsque vous surprenez un individu en train de voler à l’étalage en flagrant délit, il est important de connaître les procédures appropriées. Les commerçants ont le droit de retenir cette personne, mais l’usage de la force est strictement interdit. De même, demander à l’individu de vider ses poches ou d’ouvrir son sac pour une inspection visuelle est autorisé. Il faut noter que la personne peut librement refuser cette demande. Vous devrez alors contacter la police pour qu’elle puisse procéder à une fouille. Vous n’avez en aucun cas le droit de fouiller vous-même le sac, la fouille du sac d’un voleur présumé ne peut se faire qu’à l’œil.

N’agissez pas comme un agent de l’ordre, vous n’en avez pas les droits. La résolution à l’amiable est la solution la plus fréquente dans les cas de vol à l’étalage d’une valeur de moins de 300 €. Demandez au voleur de vous restituer la marchandise, sans lui faire payer une amende supplémentaire qui ne serait pas légale. Demandez-lui son nom et prénom pour pouvoir ensuite porter plainte si vous le désirez. Notez que vous ne pouvez pas procéder à une vérification d’identité sans les forces de l’ordre. Vous pouvez également demander des aveux à la personne ou encore lui exiger de ne plus se rendre dans votre magasin.

Retenir un voleur dans votre magasin

Attention, le fait, sans ordre des autorités constituées et hors les cas prévus par la loi, d’arrêter, d’enlever, de détenir ou de séquestrer une personne, est puni de vingt ans de réclusion criminelle. Si vous comptez garder une personne à l’intérieur de votre magasin, vous devez donc prévenir les autorités. Elle ne doit subir ni violence, ni humiliation, ni interrogatoire, sinon elle pourra se retourner légalement contre vous. Maintenir une personne dans votre magasin ne doit pas être pris à la légère. Assurez-vous de bien avoir vu la personne en plein vol à l’étalage ou d’avoir remarqué le vol par les caméras de surveillance.

En cas de récidive au sein de votre établissement, contactez directement la police et portez plainte. Une personne qui récidive aura certainement déjà un casier judiciaire et elle sera donc punie sévèrement par la loi.

 

Le coût du vol à l’étalage pour les commerces

La démarque inconnue, responsable d’une perte moyenne de 1.7 % du chiffre d’affaires en Europe, suscite des inquiétudes croissantes. Parmi les composantes de cette démarque, le vol à l’étalage se distingue en contribuant à hauteur d’environ 40 % de ces pertes.

L’année 2022 a vu en France une nette augmentation du nombre de vols à l’étalage. Le ministère de l’Intérieur signale une hausse de plus de 14 % par rapport à l’année précédente, enregistrant plus de 40 000 incidents. Ce bilan se traduit par des pertes évaluées à huit milliards d’euros dans le domaine de la grande distribution. Cependant, ces chiffres sous-estiment probablement l’impact réel des vols en France, car le pays détient la réputation d’être celui où les commerçants sont les moins enclins à signaler les vols à la police, par manque de confiance dans l’efficacité des mesures prises. Par conséquent, les statistiques officielles concernant la démarque inconnue sont vraisemblablement en deçà de la réalité.

Vol à l’étalage : Les tendances pour 2024

Deux facteurs vont présenter un défi pour les magasins en 2024 :

 

  • La démocratisation de la vente de matériel de vol professionnel sur les marketplaces.
  • L’augmentation des informations disponibles sur les réseau sociaux.

 

Pour faire simple, il est très simple aujourd’hui pour un voleur de trouver des détacheurs antivol sur les marketplaces comme Amazon.

Avec ce matériel en poche, il peuvent s’adonner facilement au vol à l’aimant. Il faudra donc rester vigilant, en particulier si vous êtes un professionnel du domaine du textile. En effet, nous nous attendons à une hausse de l’utilisation de ces aimants dans les cabines d’essayage. Ces dernières donnent une couverture aux voleurs pour sortir leur détacheur. Si vous utilisez des antivols qui se détachent à l’aide d’un crochet dans le domaine du textile, il est définitivement temps de les changer, le vol au crochet a eu largement le temps de se démocratiser ces dernières années.

D’autres techniques, principalement utilisées par ceux qui s’adonnent régulièrement au vol à l’étalage sont en train de se démocratiser. Le vol au sac en aluminium dans les pharmacies, les parfumeries et les magasins de textile est très en vogue actuellement. Si vous cherchez plus d’informations sur les techniques de vol, vous en trouverez ici.

Les techniques de vol à l’étalage

Les voleurs à l’étalage ont de nombreuses techniques toujours plus sophistiquées pour échapper aux dispositifs antivol. Cependant, les voleurs utilisent encore majoritairement des techniques basiques qui peuvent se révéler efficaces sans antivols adaptés.

 

La dissimulation

Technique de vol la plus fréquente, la dissimulation consiste simplement à cacher un produit d’une manière ou d’une autre. Parmi les cachettes les plus fréquentes, on note : les poussettes, les cabas, les manteaux, les poches, les chapeaux… Les voleurs ne manqueront pas de trouver des cachettes incongrues pour éviter de se faire attraper. Impossible de vérifier si un voleur a caché un petit objet dans ses sous-vêtements sans système antivol.

Une variante de cette technique consiste à placer des articles dans un sac en aluminium. Certains portiques sont incapables de détecter des antivols entourés d’aluminium.

 

La manipulation de prix

Autre technique très fréquente : manipuler les prix payés en caisse. Le voleur a ici plusieurs options. La première est de faire passer un article à la pesée des fruits et légumes. En 2019, un jeune Niçois avait d’ailleurs réussi à payer une console de jeu au prix de 9 € simplement en scannant la nouvelle étiquette en passant par les caisses automatiques. L’autre technique consiste simplement à remplacer les étiquettes de deux produits. Ensuite, le voleur a simplement à passer aux caisses comme un honnête client. En choisissant un article similaire, le personnel du magasin pourra difficilement remarquer la tentative de vol à l’étalage, car le nom affiché lors du scan à la caisse semblera cohérent.

 

La force brute

Cette technique est plus utilisée pour retirer des antivols. Ce type de vol à l’étalage consiste simplement à endommager l’antivol pour qu’il se découple ou ne provoque plus l’alarme des portiques. Pour une étiquette antivol, il suffira de l’arracher ou de la tordre alors qu’un badge de faible qualité sera détruit aisément en sautant dessus. Cela n’est pas très discret, alors les voleurs à l’étalage ont tendance à se cacher dans les cabines d’essayage ou dans des zones moins surveillées du magasin.

 

L’utilisation d’un aimant

Toujours dans le but de retirer les antivols, les voleurs pourront utiliser un aimant ou un détacheur professionnel. Ainsi, si vos portiques ne sont pas capables de détecter ces derniers ou si vos antivols ne sont pas puissants, les spécialistes du vol au détail pourront vous subtiliser vos produits.

 

Vol en magasin : les articles les plus volés

Selon votre domaine, vous serez plus ou moins touchés par le vol à l’étalage. En 2023 et en 2024, la tendance est au vol de produits alimentaires et faciles à revendre. Il est clair que l’inflation est en partie à blâmer pour l’augmentation des vols alimentaires. Globalement, vous devrez être vigilants concernant vos produits de marque, vos produits de valeur ainsi que tout produit qu’il serait simple de revendre (cosmétiques, accessoires de mode, les spiritueux, les petits produits électroniques comme les smartphones ou les montres connectées).

Quelles techniques à mettre en place contre le vol dans votre magasin ?

Pour décourager ces activités illégales, il est crucial d’adopter des méthodes de prévention efficaces. Voici quelques techniques essentielles à considérer, sans avoir à mettre en place de solution antivol. Ces techniques sont loin d’être infaillibles, mais elles réduiront le vol dans votre établissement à moindre prix.

 

Formation du Personnel

Le rôle essentiel du personnel dans la prévention des vols nécessite une formation adéquate. Les employés doivent être familiers avec les tactiques courantes de vol à l’étalage. Ils doivent également être formés à la surveillance des caisses enregistreuses et des cabines d’essayage. Une organisation planifiée pour les heures de pointe, et un personnel en nombre suffisant vous permettront de surveiller les zones sensibles et d’améliorer l’accompagnement de vos clients. En accompagnant vos clients pendant leurs achats, vous réduirez les vols à l’étalage.

 

Gestion de l’Inventaire

Effectuer des comptages périodiques de l’inventaire de détail offre une vue claire des marchandises à risque et des vols. Les produits sensibles peuvent être sécurisés grâce à des antivols. En actualisant régulièrement l’inventaire, les responsables de la vente au détail réduisent également le surstockage. C’est un point important quand on sait qu’il est une des causes principales des vols internes.

 

Aménagement Stratégique

L’aménagement judicieux du magasin peut renforcer l’efficacité des solutions de sécurité existantes. En optimisant les placements des rayons, la hauteur de ces derniers et la position des points de vente, vous permettrez à votre équipe d’avoir une vue sur l’ensemble de votre magasin. Ce faisant, les voleurs auront moins confiance en leur capacité à voler. De nombreuses astuces pour voler dans les magasins ne sont pas envisageables si le magasin est bien aménagé. Réfléchissez également au placement de vos caméras de surveillance pour qu’elles couvrent le maximum de votre magasin.

 

Affiche contre le vol

L’adage “mieux vaut prévenir que guérir” trouve une application concrète dans la mise en place d’affichages contre le vol. Cette stratégie vise à faire réfléchir à deux fois les voleurs potentiels en affichant clairement les conséquences légales de leurs actions. Les avertissements visibles incitent à la prudence et peuvent contribuer à décourager les actes de vol. Les affiches indiquant l’utilisation de caméras de surveillance dans le magasin ont également le même effet.

 

Plan en cas de vol à l’étalage

La mise en place d’un plan de prévention peut aider à mieux se préparer en cas de vol potentiel. Ce plan établit des procédures pour la gestion des incidents, le contrôle des sacs et les horaires du personnel. Une approche bien structurée facilite la réaction des employés face à des situations de vol en magasin.

 

Les solutions contre le vol à l’étalage

Aujourd’hui, il existe de nombreuses possibilités pour sécuriser votre magasin et empêcher les vols à l’étalage. Les quatre solutions les plus utilisées sont la mise sous vitrine, les systèmes antivol, les caméras de surveillance et l’embauche d’un vigile. Parmi ces solutions, les systèmes antivol sont le meilleur compromis. En effet, leur taux de prévention des pertes est élevé et ils ne dérangent pas l’expérience d’achat des clients. Avec les dernières évolutions des technologies de prévention des vols, la vidéosurveillance propose une alternative très intéressante. Les systèmes de surveillance avec IA commencent à être suffisamment fiables dans la plupart des commerces.

 

Les vitrines pour contrer le vol à l’étalage

Solution privilégiée dans le domaine du luxe, placer les produits sous vitrine permet d’empêcher la majorité des vols. Cependant, cette solution ne permet pas au client de manipuler le produit, de l’essayer et d’avoir une expérience de client classique. Le taux de transformation de votre commerce va donc en souffrir. On estime que plus d’un client sur deux n’est pas prêt à faire l’effort de demander au personnel de déverrouiller les vitrines. En utilisant cette technique, de nombreux visiteurs n’hésiteront pas à aller dans un autre commerce ou à commander en ligne.

 

Embaucher un vigile

Les agents de sécurité sont habilités à accomplir un ensemble de missions cruciales. Ces missions englobent la surveillance de bâtiments ou d’installations sensibles, la dissuasion et la prévention d’actes malveillants, ainsi que le contrôle d’accès temporaire. Un vigile pourra donc prévenir le vol à l’étalage. Mais le vigile n’est pas une solution idéale pour plusieurs raisons. Sans système de surveillance, il est moins efficace. Son coût peut être élevé pour les commerces. Les vigiles sont à privilégier si vous voulez vous protéger contre d’autres types de délits comme les agressions physiques et verbales.

Si vous faites le choix d’un vigile, vérifiez que ce dernier soit en totale conformité avec la loi et les réglementations en vigueur. En effet, tous les agents de sécurité doivent posséder leur carte professionnelle. En plus de cela, assurez-vous de donner à votre agent prévol les outils adaptés à l’exercice de sa fonction en installant notamment des caméras de surveillance.

 

Les caméras de surveillance

Un magasin sous surveillance vidéo sera bien moins ciblé par les voleurs. L’utilisation stratégique de caméras de surveillance joue un rôle essentiel dans la réduction des vols à l’étalage. Ces dispositifs de vidéosurveillance en magasin modernes fournissent une protection antivol continue et dissuasive, créant un environnement où les actes de vol sont moins nombreux. La simple présence visible de caméras incite les voleurs potentiels à repenser leurs intentions. Grâce à leur capacité à surveiller les zones sensibles, les caméras de surveillance offrent aux commerçants un outil efficace pour prévenir les pertes financières liées aux vols à l’étalage à vos agents de sécurité.

En capturant des images de haute qualité des activités dans le magasin, les caméras de surveillance fournissent des preuves visuelles incontestables en cas d’incident de vol. Les enregistrements peuvent non seulement aider à identifier les auteurs, mais également à documenter les circonstances et à renforcer les enquêtes policières.

Si vous cherchez à équiper votre établissement de caméras de surveillance, nous vous invitions à contacter nos équipes pour qu’elle vous propose une solution adaptée à votre établissement.

 

Les systèmes antivol

De nombreux propriétaires de magasin voudraient un détecteur de vol qui permettrait de contrôler les sorties d’un magasin. Ce qui se rapproche le plus d’un détecteur de vols à l’étalage actuellement est un système antivol. Cette solution contre le vol à l’étalage se présente en un ensemble d’appareils vous permettant de détecter les vols dans votre magasin.

Pour faire simple, un système antivol est composé de marqueurs et de détecteurs. Les marqueurs sont placés sur les produits en vente. Ils se présentent sous la forme d’étiquettes antivol ou de badges antivol. Les détecteurs se présentent en général sous forme d’antennes antivol, des totems d’une hauteur d’environ 1m50. Ces détecteurs produisent un champ magnétique qui est altéré lors du passage des marqueurs. Ainsi, si un voleur à l’étalage traverse la sortie du magasin avec des produits volés, une alarme se déclenche pour prévenir l’équipe du magasin d’un vol à l’étalage.

Les différentes technologies contre le vol au détail

Il existe plusieurs technologies utilisées dans le domaine de l’antivol. Les deux plus utilisées sont la radiofréquence (RF) et l’acousto-magnétique (AM) aussi appelé magnéto-acoustique. On retrouve aussi la RFID ainsi que l’électromagnétique, mais ces dernières sont minoritaires.

Toujours dans le but de rendre le tout simple à comprendre, la technologie RF est à privilégier quand l’environnement n’est pas très perturbé. Il faut donc éviter de les placer près d’éléments en métal. C’est une solution adaptée quand votre budget est serré. Ces systèmes sont principalement utilisés dans le domaine textile et de la grande distribution. La technologie AM est la plus efficace et permet des taux de détection de 98 %. C’est la solution privilégiée par les pharmacies, les cavistes et le luxe entre autres. La RFID est la technologie la plus coûteuse et ne présente pas vraiment d’avantage de détection. Elle permet cependant de gérer le stock en plus de servir d’antivol. C’est une technologie antivol de niche principalement utilisée par les grands groupes. L’EM est une technologie chère et peu efficace. Elle est presque uniquement utilisée dans les bibliothèques, car les étiquettes sont réactivables facilement.

 

L’intelligence artificielle pour prévenir les vols

Le développement de l’intelligence artificielle impacte également le monde de la sécurité. Détecter les vols automatiquement et les prévenir en temps réel est maintenant possible. Grâce au Deep Learning, les caméras de surveillance avec IA sont capables d’envoyer des notifications aux employés en envoyant des vidéos des actes suspicieux que le système identifie comme des tentatives de vol à l’étalage. Ces systèmes antivol intelligents sont un atout de taille pour vos vigiles.

L’équipe AES reste à votre disposition si vous avez besoin d’informations sur le domaine de l’antivol. Nous nous ferons un plaisir de vous aider.

Envoyez vos coordonnées

Un conseiller vous accompagnera et répondra à vos questions

    Offre de lancement badges OmniLock : le détacheur antivol multipolarité offert