types d’antivol vêtement

Quand vous devez protéger les articles d’un magasin de vêtements, difficile de s’y retrouver en matière d’antivols. Les références de badges sont nombreuses et le fonctionnement des badges pour les vêtements est compliqué à cerner. Nous savons que vous avez de nombreuses questions qui vous brûlent les lèvres, alors nous allons tout vous expliquer et répondre à la question que vous vous posez sans doute : quel type d’antivol vêtement choisir ?

 

Deux types d’antivols vêtement : l’acousto-magnétique et la radiofréquence.

Il existe dans le domaine de l’antivol deux types d’antivols vêtements. Certains utilisant la technologie acousto-magnétique (AM) et d’autres utilisent la radiofréquence (RF). Globalement, la technologie acousto-magnétique est aujourd’hui la technologie la plus efficace. C’est elle propose qui la meilleure distance de détection du marché. Elle permet donc de couvrir de larges entrées et les taux de détection atteignent 98% pour des systèmes de qualité. De plus, il existe de nombreux antivols utilisant cette technologie. Nous retrouvons des petits pencils (un type de badge allongé), des badges ronds ou encore des étiquettes fines.

Le principal avantage de la technologie radiofréquence est qu’elle est moins chère. Elle possède également un choix d’étiquettes important. Malgré sa portée de détection plus faible, elle n’est pas à exclure. En effet, la RF est une technologie qui est très utilisée dans le domaine textile. Son taux de détection peut atteindre 85% . Elle est à proscrire si l’environnement de votre magasin provoquera des perturbations pour les portiques ou si vous utilisez des éléments en métal ou des liquides, ce qui est assez rare dans le domaine textile.

Si vous voulez des détails plus techniques concernant les deux technologies, voici deux définitions simplifiées du fonctionnement des systèmes antivol pour permettre à tous de les comprendre :

 

La technologie acousto-magnétique (AM)

Elle repose sur l’émission d’un signal faible par le portique émetteur. Ce signal n’est pas détecté par le portique de sécurité récepteur. Le rôle des antivols qui passent entre les portiques est d’amplifier le signal pour déclencher l’alarme. Les badges et étiquettes antivol compatibles avec cette technologie sont constitués de lamelles ferromagnétiques qui sont disposées en plusieurs couches, ou de ferites dans les badges. Lorsqu’un objet portant l’antivol passe à travers le champ magnétique émis par les antennes, les lamelles vibrent à une fréquence différente de celle des ondes des portiques, déclenchant ainsi leur alarme.

 

La technologie radiofréquence (RF)

Elle repose également sur un champ magnétique à haute fréquence généré par les bornes antivol. Les badges, aussi connus sous le nom de tags ou macarons antivol, sont équipés d’un circuit résonnant qui agit comme un marqueur. Lorsqu’un badge passe à travers les antennes antivol, le champ électromagnétique émis par ces dernières perturbe le signal du marqueur. Le portique antivol détecte cette perturbation et déclenche l’alarme pour signaler la présence d’un antivol non désactivé.

Comment choisir le bon type d’antivol vêtement ?

Il existe plusieurs caractéristiques qui peuvent vous permettre de faire votre choix. La première est la taille des badges, puis le degré de sécurité apporté contre le vol, le type de clou et enfin le prix.


La taille et la puissance des différents types d’antivols vêtement

Pas de formule magique ici, si vous utilisez des petits badges antivol, alors ils seront plus difficilement détectés par vos portiques. Un badge RF balle de golf, un des antivols les plus populaires en RF pour les magasins de vêtements, peut être détecté jusqu’à 1,80 m alors qu’un badge bouton ne pourra être détecté qu’à une distance de 1,20 m.

La taille du badge balle de golf est d’environ 6 mm de diamètre. Ce type d’antivol n’est pas adapté ni pour les tissus les plus fragiles ni pour les articles de petite taille. En effet, il pourrait déranger lors de l’essayage et tirer sur les fibres plus fragiles de ces articles. Si vous vendez de la lingerie ou encore des vêtements pour enfant, vous devrez vous tourner vers des badges de plus petite taille comme le badge bouton.

Les badges de la technologie AM fonctionnent selon le même principe. Les badges les plus gros comme le badge Rambo offrent une distance de détection maximale de 2,40 m avec une longueur de 6,5 cm. Le mini pencil, quant à lui, offre une distance de détection de 1,80 m pour une longueur de 4,5 cm.


Quel est le type d’antivol vêtement le plus sécurisé ?

Il existe de nombreuses techniques de vol. Pour améliorer la sécurité conférée par vos badges, il existe plusieurs options. La première est le type de clou sur les badges RF. Ces badges disposent de deux options, des clous classiques, crantés ou non, plats ou coniques ainsi qu’un autre type que l’on appelle un clou bouclier. C’est un type d’antivol vêtement qui dispose d’une large base qui se referme parfaitement avec le reste du badge. Cela le rend plus difficile à retirer avec les techniques traditionnelles comme le vol à la pince.

AES propose également les types de badges pour vêtements les plus sécurisés du marché : les badges encodés. Lorsqu’un clou est bloqué dans un badge, il est retenu par un système aimanté constitué de billes métalliques. Pour libérer le clou, il faut alors utiliser un détacheur pour écarter les billes dans la tête du badge, et ainsi débloquer le clou. Cependant, le fonctionnement d’un badge encodé est différent des autres types d’antivol vêtement. En effet, seul un détacheur encodé, qui est un détacheur multipolarité, permet de décrocher ce badge.

Si vous ne voulez pas installer une solution encodée dans votre boutique, vous pouvez par ailleurs opter pour des badges à alarme. Ces badges disposent d’une alarme qui se déclenche si un voleur tente de retirer le câble ou de passer les portiques selon le modèle que vous choisissez.


Le choix des étiquettes antivol pour les vêtements.

Pour pouvoir utiliser des étiquettes antivol pour sécuriser des vêtements, il faut se tourner du côté du source tagging. Coller une étiquette sur les vêtements n’est pas efficace pour plusieurs raisons :

  • Une étiquette doit être collée sur une surface plane. Si elle est tordue, le circuit à l’intérieur sera endommagé et la détection de l’étiquette n’est plus garantie. Évidemment, coller l’antivol sur l’étiquette d’un habit n’est pas une bonne idée. Il suffirait à un voleur de l’arracher ou de la couper.
  • La coller sur le tissu n’est pas une solution. Les étiquettes de bonne facture utilisent une colle dérivée du caoutchouc qui est si forte qu’elle abîme les vêtements les plus fragiles quand elles seront décollées.

 

Clous et élingues : un détail à ne pas négliger.

Les deux types de pointes les plus utilisées pour les antivols sont la pointe fine et la pointe crantée. La pointe crantée est réputée comme étant plus difficile à retirer pour les voleurs que la pointe fine et on la retrouve sur les badges antivol Sensormatic. Cependant, dans le domaine de l’habillement, AES vous déconseille d’utiliser ce type de clou. Les crans ont tendance à agripper les fibres des habits et les endommager. Cherchez toujours à utiliser des clous fins, traités au laser pour ne pas endommager vos produits. Les élingues, des câbles en métal plastifiés, peuvent être utilisées à la place des clous si vous vendez des produits qui ne peuvent pas être percés comme des produits en cuir ou des chaussures. Si vous voulez rapidement comprendre le fonctionnement des badges antivol, regardez notre vidéo sur les badges AM !

Avec toutes ces informations, vous êtes capables de faire le meilleur choix selon votre situation. Si vous avez toujours des doutes et que vous n’arrivez pas à choisir votre solution pour antivoler vos habits, contactez notre équipe d’experts ! Ils vous guideront et répondront à toutes vos questions. Sinon, vous pouvez consulter notre pack antivol textile.

Derniers articles

Envoyez vos coordonnées

Un conseiller vous accompagnera et répondra à vos questions