Guide d'achat : comment choisir sa technologie antivol ?

17/05/2014
Vous planifiez d’ouvrir un nouveau magasin ? Vous possédez déjà votre propre boutique ? Quelle que soit votre situation, si vous envisagez de vous équiper d’un système antivol, il vous faudra faire un choix quant à la technologie à utiliser.
 

La taille de votre boutique ou magasin

La technologie de vos portiques antivol sera tout d’abord déterminée par la largeur du passage à protéger et par l’espace dont vous disposez. Pour une petite boutique de centre-ville, une mono-antenne radio-fréquence sera probablement suffisante. Cependant, l’environnement immédiat du portique (matériaux de la porte, produits situés à proximité…) pourra rendre préférable une technologie plutôt que l'autre.

Dans le cas d’une boutique en construction, vous pouvez d’ores et déjà prévoir l’emplacement de vos portiques antivol et prévoir éventuellement de l’espace pour l’ajout futur de détecteurs d’aluminium ou d’aimants. En tous les cas, nos équipes sont là pour vous accompagner dans votre projet d'installation ou de remplacement de portiques antivol. N’hésitez pas à les contacter via le formulaire de la page de contact ou bien au téléphone, au numéro situé en haut de cette page pour obtenir des renseignements et conseils personnalisés.

 

Le type de produits à protéger

Autre élément à prendre en compte : le type d’articles que vous proposez en rayon. Pour certains commerces comme les pharmacies et les opticiens, l’acousto-magnétique s’impose. En effet, la nature des produits vendus rendra la radio- fréquence peu efficace voire inopérante.

Pour un magasin textile de taille moyenne en revanche, le choix reste ouvert : n’hésitez pas à parcourir les gammes d’accessoires antivol pour choisir la taille et le design des badges qui vous conviennent, en fonction de vos goûts et de vos exigences. Vous pourrez alors opter pour la fiabilité et la longue portée de l’acousto-magnétique ou bien pour le rapport qualité/prix indéniable de la radio-fréquence.

 

Les points clés de la radio fréquence 

En général, un portique antivol RF seul est utilisé pour sécuriser une entrée d’un mètre maximum. La largeur peut être portée à 1m80 si l’on utilise un duo d’antennes.

En raison de la haute fréquence qu’elle utilise, la RF est facilement perturbée par le métal. Un portique antivol de cette technologie devra donc être placé à une distance respectable de tout objet, porte, câble ou marchandise métallisée. Gardez aussi en mémoire qu’une fois les réglages effectués, un changement d’environnement important peut perturber le système, rendant nécessaire une seconde intervention de la part de nos techniciens.

Les portiques RF sont souvent plébiscités pour leur esthétique. La radio fréquence est une technologie antivol qui a fait ses preuves, puisqu’elle est utilisée depuis plus de 30 ans.


Les points clés de l’acousto-magnétique

L’acousto-magnétique est la technologie qui permet de protéger les accès les plus larges. Contrairement à la RF, elle n’est pas perturbée par le métal ou par les liquides : elle est donc idéale pour la protection antivol des pharmacies, parfumeries, magasins d’optiques, etc.

En revanche, cette technologie peut aussi être perturbée par une modification importante de son environnement, ce qui nécessiterait une nouvelle intervention de notre part pour modifier les réglages de vos portiques antivol.

Cette technologie permet l’utilisation d’étiquettes antivol très petites qui peuvent être désactivées et réactivées si nécessaire. Leur taille et leurs performances vous assureront un usage flexible sur de nombreux produits de votre magasin. En raison de la basse fréquence de cette technologie, les systèmes sont moins susceptibles de souffrir de certaines interférences et offrent un taux de fausse alarme presque nul.
Guide d'achat : comment choisir sa technologie antivol ?

« Le choix de votre solution antivol dépend des articles que vous proposez, de votre largeur de passage à couvrir, et de l'environnement de votre boutique (type de portes, matériaux au sol, superficie du magasin, etc.) »