Le vol commis par le personnel : jusqu’à 21% de pertes sur le chiffre d’affaires

Le vol en magasin commis par les employés est un phénomène courant, et peut avoir un réel impact sur le chiffre d’affaires. En effet, les vols internes représentent 37% des larcins commis en magasin, et correspondent en moyenne à 21% de la démarque inconnue. Ce phénomène est davantage commis durant les périodes de fêtes, où une fréquentation accrue est notable dans le magasin. Cette agitation est une opportunité pour l’employé malhonnête pour passer à l’acte. De nombreuses manipulations d’articles sont effectuées par le personnel, il est donc plus facile de dérober un article. Également, ces périodes impliquent le recrutement de contractuels temporaires, augmentant ainsi le risque de tomber sur une personne mal intentionnée. Le vol à l’étalage en interne est commis dans tout type de commerce, du prêt-à-porter à l’alimentaire, et il est important de prendre les précautions nécessaires afin de déceler cette pratique au plus tôt.

 

Les mesures pour contrer le vol interne dans un magasin

Au-delà de la protection de vos produits, AES dispose de solution pouvant être utilisées pour réduire la part du vol commis en interne par votre personnel. Voici une liste non exhaustive de mesures que vous pouvez mettre en place pour réduire le vol dans votre magasin. Attention, l’idée n’est pas de fliquer votre personnel mais simplement d’avoir une ligne de conduite claire pour réduire votre démarque inconnue.

Pour installer un système optimal, appelez notre équipe d’experts de la sécurité.

Dialoguer et faire de la prévention auprès des employés

Cela peut paraitre futile, mais faire de la prévention auprès des employés peut tout de même entraîner une remise en question des personnes concernées par ce délit. Pour décourager les voleurs ayant infiltré votre personnel, vous pouvez les informer des conséquences du vol interne sur le chiffre d’affaires de l’entreprise et les salariés. Mais il est important de fournir des exemples concrets pour que votre discours ait plus d’impact, tels que : une perte dans le chiffre d’affaires ayant empêché la mise en place de certains avantages ou aménagements à destination des employés. Ces exemples peuvent être d’actualité ou datant de plusieurs années, l’important est que les voleurs en interne se sentent concernés par les conséquences de leur délit, et perdent leur motivation à commettre le vol. Ne pas hésiter à être direct et à préciser les chiffres concernant les pertes engendrées, car le discours doit être convaincant et produire un « électrochoc » auprès des employés concernés.

 

Se renseigner sur les nouveaux employés

Si vous venez d’employer du nouveau personnel, il peut être préférable de se renseigner sur leur sujet. Certains diront que cette pratique relève du flicage, mais il est relativement courant que certains patrons prennent contact avec les anciens employeurs pour obtenir des références sur les nouveaux candidats, connaitre davantage leur personnalité, et s’ils ont déjà été la cause d’ennuis auprès de leur ancienne entreprise. Vous pouvez ainsi vérifier si une personne a des antécédents de vol à l’étalage en tant qu’employé.

 

Répartir les tâches du personnel

Pour limiter les fraudes dans votre entreprise, il est recommandé de répartir les tâches entre les employés de manière stratégique. Il est préférable de ne pas donner trop de responsabilités à un employé, au risque d’augmenter ses chances d’effectuer un vol en interne. Le mieux est de rendre nécessaire la coopération entre collègues pour éviter que l’un d’entre eux soit amené à posséder seul des responsabilités. Encourager le travail d’équipe serait bénéfique. En grande majorité, le vol est commis quand l’employé se retrouve seul.

 

Responsabilité du tiroir-caisse

Chaque employé doit avoir la responsabilité de son tiroir-caisse. Ainsi, si une perte est constatée au niveau de l’argent reçu des ventes, cela permettrait d’isoler le problème au niveau d’un employé.

 

Utiliser un système anonyme de rétroaction

Il s’agit d’un système où vos employés auraient la possibilité de s’exprimer sur des faits, dénoncer des comportements déplacés ou vols commis par les collègues. Cette méthode a la particularité de conserver l’anonymat du dénonciateur, et donc le protéger contre d’éventuelles répercutions. Ce système peut être instauré sous différentes formes. Voici deux exemples :

  • Une boîte où l’on peut y glisser des papiers à travers une fente, ces derniers contenant témoignages ou plaintes.
  • Une boîte à suggestion en ligne, prévue à cet effet, garantissant l’anonymat du plaignant (exemple : Suggestion Ox).

 

Faire l’inventaire régulièrement

Faire l’inventaire de manière régulière permet de détecter une disparition de marchandise le plus rapidement possible, et ainsi déterminer de manière plus ou moins approximative à quel moment le vol a eu lieu.

 

Faire les comptes de manière régulière

Effectuer des vérifications régulières au niveau de votre comptabilité peut être une bonne chose pour repérer d’éventuelles anomalies. Il s’agit d’une action que vous pouvez faire vous-même, ou bien engager un comptable indépendant ou cabinet comptable.

 

Avoir un dispositif de vidéosurveillance

Un système de vidéosurveillance et d’enregistrement est très efficace pour contrer le vol commis par un employé d’un magasin. Ce dispositif peut permettre d’identifier les coupables ou établir un portrait approximatif du délinquant. Cela suffirait même à dissuader la personne avant qu’elle ne passe à l’acte. Attention toutefois, l’employé doit avoir été préalablement prévenu de la présence du système de vidéosurveillance (articles L1221-9 et L1222-4 du code du travail).

Vous désirez rencontrer un conseiller ? Contactez sans plus attendre notre équipe !

Envoyez vos coordonnées

Un conseiller vous accompagnera et répondra à vos questions

    Offre de lancement badges OmniLock : le détacheur antivol multipolarité offert